Ma relation aux cosmétiques - Comment a-t-elle évolué depuis le depuis le début du blog ?

Hello tout le monde !

Depuis la naissance du blog il y a plus de cinq ans, vous avez pu nous voir grandir, murir, et nous diversifer. Comme dirait Céline Dion, " On ne change paaaaas ", mais bon, on évolue un peu quand même !

En repensant aux débuts du blog, je me suis rendue compte que depuis toutes ces années, mon rapport aux cosmétiques, au maquillage et à la beauté en général avait bien changé ! Du coup, je vous propose de voir en quoi.



Pour faire cet article, j'ai remonté le blog depuis ses débuts, et je dois dire que j'en pleure de rire hahaha.

 

Le maquillage au quotidien


Je vous en avait déjà parlé dans un article, mais je n'ai plus du tout du tout le même rapport au make up. Je crois que quand la mode de se maquiller les sourcils et de se faire un contouring au quotidien est arrivé, j'ai eu un ras le bol, trop c'est trop. Je veux bien que le maquillage soit un super allié au quotidien, mais comment s'accepter au naturel quand la norme veut que chaque parcelle de notre visage soit maquillée, retravaillée ?

Bref, à ce moment là j'ai eu comme un déclic, et j'ai voulu que le maquillage soit pour moi un plaisir et pas une obligation pour réussir à sortir dans la rue.




En 2012: Mascara, khôl, fond de teint, poudre et blush O-BLI-GA-TOI-RES.

En 2017: Mascara obligatoire faut pas déconner non plus ! Mais j'ai totalement arrêté le fond de teint + poudre au quotidien. En fait, je me suis rendue compte que:

1) En fin de journée j'en avais plus donc à quoi bon ?

2) Ma peau n'était pas si horrible qu'il faille la cacher en permanence.

3) Oui j'ai des pores dilatés. Oui, j'ai des imperfections de temps en temps. Et ? Est-ce que mes collègues/camarades/amis vont s'évanouir en voyant ma peau ? Non.


Les bénéfices: Je gagne du temps le matin et j'ai beaucoup moins de points noirs. Forcément, le fond de teint étouffe les pores qui se défendent... Donc que du bénéfice. Ça ne m'empêche pas de mettre du fond de teint pour aller en soirée par exemple, mais très honnêtement, je n'en ai pas mis depuis des lustres.


Le maquillage plus poussé

Au départ ici, c'est quand même bien un blog maquillage dans lequel nous nous sommes franchement lâchées et épanouies dans cette passion. C'est un peu notre espace à nous, qui nous a permis d'oser smoky et autres folies dans la vie. 

En 2012: Mon but était de posséder toutes les couleurs de fards possibles et imaginables dans toutes les nuances et tous les finis. De même pour les rouges à lèvres et les vernis. Je voulais TOUT ! Et j'osais tout, j'adorais ça. 

En 2017: Bin le fait est que j'ai tout, ou presque ^^. Du coup, j'ai moins d'envie d'achat puisque j'ai déjà 40 000 palettes. Je me suis aussi calmée sur le folie du maquillage, quoi que, parfois sans m'en rendre compte je finis avec un beau smoky haha !

J'ai par contre arrêté les folies en vernis par exemple. Finies les flakies ( QUI S'EN SOUVIENT ? AVOUEZ !!! ) ainsi que les tampons ( je ne sais même plus comment ça s'appelle... xD ). Mais c'est aussi passé de mode.
 



Les bénéfices: Ils sont pour le compte en banque principalement. Cependant, j'aime toujours autant les vernis et je refuse de céder ma super collection à qui que ce soit. Et je n'hésite toujours pas à porter des paillettes par milliers, même si au taff entre les costards ça peut faire tâche !

Les cosmétiques


Comme beaucoup de monde, j'ai eu récemment une prise de conscience sur toutes les crottes que l'on s'applique sur le corps au quotidien.  Sans être extrémiste du "sans parabens" and co, j'essaie vraiment de trouver des produits sains à intégrer à ma routine. Par soucis de ne pas faire de déchets inutiles, je finis quand même mes anciens cosmétiques, inutile de jeter des produits pleins pour autant.

En 2012: Je voulais tout découvrir, tout tester ! Avec le blog, nous avions en plus la chance de recevoir les nouveautés à tester, donc de pouvoir se chouchouter avec beaucoup de soins différents et toujours plus innovants.

En 2017: J'ai clairement freiné ma folie du cosmétique. En déménageant, j'ai pu constater le nombre de produits que j'avais et ça m'a fait un peu peur. Comment finir à moi toute seule toutes ces crèmes pour le corps et ces gommages avant qu'ils ne périment ? Surtout quand on est dans une démarche plus saine et plus réfléchie.


Les bénéfices: Je pense plus à ma santé, et du coup, j'essaie à mon niveau de me "cuisiner" des cosmétiques simples : crème pour le visage, soins cheveux à base d'huiles, etc. Pour le plus compliqué, je garde mes chouchous, comme mon nettoyant visage. Je fais une transition en douceur.




Les cheveux


Pour les cheveux la transition est plus difficile quand on veut éradiquer les silicones et assimilés. Mais je pars de loin quand même.

En 2012: J'utilise tout et n'importe quoi, avec toujours des soins pour démêler. Je veux des cheveux blonds, je veux des cheveux roses, je veux tout tester peu importe le prix !

En 2017: J'ai compris que mes cheveux sont précieux et à chouchouter dès la racine ! J'ai aboli toute sorte de coloration, décoloration ou autre. Je ne suis pas contre, je comprends que l'on veuille s'en faire, mais ça détruit tellement les cheveux qu'on se retrouve invariablement avec un effet paille qu'on est obligé de couper. J'ai appris à aimer ma couleur naturelle, qui a tendance a évoluer au fil des saisons donc pourquoi la recouvrir d'une fausse couleur ?
Je me suis fait la promesse de ne plus toucher à ma couleur tant que je n'ai pas de cheveux blancs. Même si, par exemple, ma maman assume ses cheveux blancs et est très belle avec. 

Les bénéfices: Question shampoing, j'essaie d'améliorer les composants, mais ce n'est pas facile au quotidien, car les shampoings clean laissent des cheveux moches tant que ceux-ci ne se sont pas habitués à la vie sans silicone. Et si on peut trouver des shampoings clean pas trop chers, ce n'est pas le cas des après-shampoings. 

Mais j'ai appris à nourrir mon cuir chevelu pour des cheveux en meilleure santé, et c'est déjà un grand pas ! Le bénéfice principal est donc des cheveux en bonne santé beaucoup moins cassants.


                                                 ─


Voilà pour mon évolution ! En fait, je crois que je tends plus vers la simplicité, en m'éloignant un peu de la frénésie du monde de la beauté qui est toujours en ébullition.




Et vous, avez vous ressenti une évolution de votre rapport aux cosmétiques ces dernières années ?

Gros bisous,


Lucie

2 commentaires

  1. J'ai vraiment adoré ton article et je l'ai trouvé hyper intéressant! Pour ma part j'ai clairement freiné l'achat compulsif de trucs que j'ai déjà et surtout je suis passée au naturel pour pas mal de choses (ça a commencé avec les cheveux depuis déjà quelques années!). Bon après j'ai toujours eu un truc avec les cheveux, jamais une couleur, je ne vais plus chez le coiffeur et je les lave une fois par semaine, c'est vraiment ma passion ahah !

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Lucie,

    Ton article est vraiment très sympa! C'est rigolo de voir la différence entre ces années qui séparent le début du blog et aujourd'hui. Pareil pour moi si je faisais le bilan je pense que beaucoup se choses ont changé!

    Bisous

    RépondreSupprimer