Faut-il mettre son blog sur son CV ?

Lucie et moi,  avons créé notre blog il y a 5 ans et pour moi c'est une évidence de le mettre dans mon CV. Mais je me suis rendue compte que ce n'était pas le cas pour tout le monde. Je le comprends bien parce que nous n'avons pas tous les mêmes parcours ou métiers, donc j'ai eu envie de vous parler de mon expérience pour que vous compreniez mon point de vue. 



Le déclic

Tout à commencé par hasard, 1 an après la création du blog. J'étais en 1ère année d'école de commerce et il y a un garçon qui a commencé à fouiller mon Facebook. Évidemment, il est tombé sur mon blog ! À l'époque, j'étais gênée d'en parler, je n'avais pas envie que tout le monde connaisse ma vie, lise ce que j'écris ou encore voit des photos de moi en gros plan...


Je pense qu'on a toutes eu ce sentiment de gêne au début, surtout celles comme moi qui ont commencé à bloguer il y a longtemps. Mais le blog encore ça va, le plus gênant c'est qu'il a trouvé notre chaîne Youtube! (Haaaa la honte nos vidéos sont nulles, on racontait n'importe quoi) Et il a partagé une de mes vidéos sur le groupe Facebook de notre classe. #connard



C'était vraiment la honte et je savais que des personnes allaient se moquer de moi. Mais finalement, il y a plusieurs filles qui sont venues m'en parler, pour me dire qu'elles me suivaient et qu'elles aimaient vraiment mon blog ! ça m'a redonné confiance et j'ai commencé à me dire que je ne devais pas en avoir honte, parce que je vivais des choses de dingue avec mon blog ! Les soirées, les rencontres et les produits 😄 . Ces personnes qui se moquaient n'auraient jamais ces expériences et je devais être fière de mon travail.  Ça a vraiment été le déclic !

1er Stage

Pour ma 2ème année, je devais chercher un stage de 3 mois et je voulais le faire dans le secteur de la beauté. Mais, les seules expériences que j'avais dans les cosmétiques c'était mon stage de 3ème chez Guinot (institut de beauté)... et mon blog ! Je me suis dit que ça ne pouvait être pas mal de le mettre dans mes centres d'intérêt. 


En vrai, ça va beaucoup plus loin, un blog beauté ce n'est pas seulement tester des cosmétiques.  C'est aussi être créatif, innovant, entreprenant et connaître le digital. C'est comme ça que j'ai trouvé mon stage en agence de communication digitale où j'ai travaillé avec L'Oréal.
Ce que j'ai aimé, c'est voir "l'autre côté": celui des agences. Comment elles choisissent les blogs, font des partenariats, managent les pages des marques... Ce que j'ai appris m'a permis de "valider" les compétences que j'ai eues par mon blog de façon professionnelle.



2ème STAGE

Ensuite, en 3ème année de Bachelor, j'ai créé mon statut d'auto-entrepreneur comme "Bloggeuse Professionnelle" (ouais je sais c'est cool). Il y a une agence qui m'a proposé de me payer pour faire des maquillages, mais pour ça il me fallait un numéro de SIRET, j'ai donc créé mon entreprise. Du coup mon blog est passé de la case "loisirs" à "expériences". 


J'ai commencé à chercher un stage de fin d'année et je voulais vraiment être en cosmétique. Et miracle, j'ai eu une réponse positive de Dessange comme assistante commerciale ! Ce qu'ils ont aimé dans mon profil ? mon blog évidemment. Il prouve ma connaissance et mon intérêt pour la beauté, mes compétences en rédaction et mon savoir en digital (validé par mon stage précédent).

J'ai adoré travailler dans une boîte de cosmétiques parce que j'aimais être proche des produits. c'est pour ça que j'ai décidé de travailler dans ce secteur.

NB: ce stage a été HORRIBLE, la cosmétique c'est bien sauf qu'il faut supporter de travailler qu'avec des garces filles

3ÈME STAGE

Après avoir validé mon Bachelord je suis partie faire mon Master à Skema et comme souvent en école j'ai fait une année de césure. J'ai donc cherché dans le secteur de la beauté un poste en marketing. Et un jour j'ai eu une réponse de L'Oréal ! #DreamComeTrue


Un RH m'a appelé pour me proposer un entretien, que j'ai accepté. Ensuite, j'ai passé l'entretien avec un RH qui n'avait pas lu mon CV. Ce qui est assez frustrant au début, mais comme on nous fait faire un cas de marketing, il se rend compte de tes compétences. À la fin, de l'entretien il m'a demandé par quelles marques j'étais intéressée et comme toute vraie beauty-addict j'ai dit : URBAN DECAY. 

Quand j'ai passé mon entretien avec l'équipe d'Urban Decay, je pense que ce qui a fait la différence c'est mon blog. Avoir son entreprise (peut importe ce que tu gagnes) donne une image d'entrepreneur, de quelqu'un de motivée qui crée ses propres opportunités.

Urban Decay est une marque qui communique uniquement sur le digital, ils savaient déjà que j'allais être à l'aise avec ces outils. Il a aussi le côté créatif, un blog il faut faire le design, les photos et trouver des idées tout le temps nouvelles.

J'ai fait 6 mois chez l'Oréal et ça a été ma meilleure expérience ! Parce que j'ai travaillé avec des produits et une marque que j'adore et parce que j'aime faire du marketing.



CONCLUSION

Le seul problème du blog c'est qu'il t'oriente vers le digital et c'est assez dur d'en sortir. Franchement pour trouver un stage en marketing ça a été dur, mais les entreprises cherchent des profils "connectés" donc c'est plutôt une bonne chose.

Mon blog dans mon CV maintenant

Sans mon blog, je ne sais pas si j'aurai réussi à rentrer chez L'Oréal. Tous mes stages je les ai trouvé seule, j'en suis fière même si je n'aurai pas dit non à un petit piston. Et c'est pareil pour mes études, quand j'ai passé mes concours d'école de commerce ça m'a beaucoup aidé. Les juries voient passer plusieurs milliers d'étudiants qui ont tous fait les mêmes études, un blog permet de sortir du lot si on sait bien en parler. Et les blogs, les réseaux sociaux, le digital en général sont des sujets d'actualité et tu peux forcément trouver une discussion autour de ça.

À tous mes entretiens que ça soit pour l'école ou pour le travail, on m'a parlé de mon blog. Et dans mon entourage et les gens que je rencontre savent que j'ai un blog. Il ne faut pas en avoir honte, parce que quand tu le caches et que les gens le découvrent c'est là que tu es gêné. Depuis, que je l'assume je n'ai eu que des félicitations et des encouragements.


Je ne sais pas si j'en ai convaincu certaines, mais je pense qu'il y a tellement de façons de tirer profit de son blog. Il faut juste chercher comment le valoriser et l'adapter à son parcours.

Bisous
Céline

Le mascara Faux Cils Superstar X-Fiber de l'Oréal, mon avis !

 Hello hello !
Je reviens aujourd'hui avec une revue sur un nouveau mascara plein de promesses, le Faux Cils Superstar X-Fiber de l'Oréal. Avec ce mascara, on nous promet un effet faux-cils dément, et surtout une modulation jusqu'à 6 couches pour obtenir le rendu de notre choix ! 



Tout d'abord, il faut savoir que je suis hyper difficile en mascara, mais vraiment. J'ai un chouchou ( auquel je trouve quand même des défauts !), que j'agrémente d'une base pour avoir l'exact rendu de mes rêves !
 Mais j'ai quand même testé ce mascara sur plusieurs semaines sans apriori, avec un avis assez partagé.

 Le Faux Cils Superstar X-Fiber se présente avec deux brosses, une qui fait office de base et l'autre qui est gorgée de fibres pour allonger et étoffer les cils.



La première brosse est vraiment pas mal, elle allonge et sépare bien les cils pour accueillir les fibres de la deuxième. Pour une base, je trouve que c'est un plus qu'elle soit noire, je suis plus habituée à ce qu'elles soient blanches et qu'il y ait donc un risque de ne pas bien la recouvrir et d'avoir des cils bicolores.



La deuxième est donc plus classique, et vraiment pleine de fibres mêlées au mascara. Je dois avouer que je trouve ce point génial. Ayant testé des mascaras à fibres comme le Younique, je sais qu'ne brosse UNIQUEMENT composée de fibres, c'est le meilleur moyen pour en avoir plein les yeux car ces petites choses sont volatiles et adoreeeent se déposer dans nos yeux sensibles. Du coup ici, elles sont emprisonnées dans le mascara et ne se font pas la malle. Et ça, c'est vraiment bien, parce qu'une fibre dans l’œil c'est vraiment désagréable, et à force de se frotter les yeux pour l'enlever, on ruine tout notre maquillage...



 Sur ces photos, vous avez à gauche le résultat après deux couches de chaque brosse, et celui après cinq... Ces deux photos témoignent parfaitement de mon avis partagé:

J'ADORE CE MASCARA parce qu'il fait effectivement une belle frange de cils, il les allonge bien. Il est vraiment très noir, de ce fait il souligne vraiment bien le regard. Sa tenue est dingue, vraiment, il sèche très rapidement et résiste à la pluie, aux larmes, et à une nuit de sommeil après une flemme de se démaquiller ( oups ^^ ). Là dessus, je l'adore vraiment, il est en plus facile à démaquiller, il rentre ainsi directement dans mon top 5 mascara.

MAIS JE L'AIME MOINS car 6 couches ? Seriously ? A part pour avoir des cils effet pattes d'araignées, je ne vois pas... Je trouve qu'il manque non pas de volume, mais il n'étoffe pas les cils et les laisse très fins. Du coup, je comprends l'envie de remettre des couches, mais on passe du "cil fin mais très joli" aux pattes d'araignées qui tissent leur toile sur nos yeux
J'aime moins cette publicité mensongère. Son application est certes facile, mais on a tendance à facilement tacher la paupière si on prend les cils à la racine.

En gros, top top top, mais je n'obtiens pas l'effet frange de cils étoffée que j'aime. Il fait moins faux-cils que mon volume déployé d'Yves Rocher par exemple, mais a toutefois une bien meilleure tenue.



Ici, c'est le rendu que j'adore, et qui tient tel quel jusqu'au démaquillage. Noir intense, cils décuplés après trois couches.


Ici, c'est le rendu horrible après les multiples couches. Ça passe peut-être avec un bon gros smoky, mais je pense que dans ce cas, autant investir dans des vrais faux-cils ! 

Le Faux Cils Superstar X-Fiber coûte environ 16€.



L'avez-vous testé ? Vous tente-t-il ? J'ai vu que les avis sont très partagés sur internet, le vôtre m'intéresse d'autant plus !

Bisous !

Lucie

Une expo à voir: Tenue correcte exigée au musée des Arts Décoratifs

Hello tout le monde !

Aujourd'hui je reviens pour vous parler de mon dernier coup de cœur en matière d'exposition. 
Si vous ne le savez pas, je suis étudiante en médiation en art, donc en Histoire de l'Art, en commissariat d'exposition, en critique de l'art, bref tout ce qui tourne autour de ce monde ! Je dois donc visiter le maximum d'expositions possible, et je ne pense jamais à vous parler de mes coups de cœur ! Spécialisée en art contemporain et art numérique, je vois parfois des expos que je ne conseillerai pas tant le concept est compliqué, et payer 10€ pour voir des bouts de papiers éparpillés sur le sol, je comprends que ça puisse refroidir pas mal de personnes !


La semaine dernière, par le plus grand des hasards, je suis allée visiter Tenue correcte exigée aux Arts Décoratifs, quand le vêtement fait scandale. 

Comme son nom l'indique, c'est une exposition qui présente les tenues qui au court des époques ont fait scandale, ont choqué, face à celles qui étaient considérées comme normales et acceptables. L'exposition est très riche et nous montre comment il était impératif de se vêtir, au fil des modes et surtout des règles de savoir vivre et des diktats de la religion. 
On y voit les modes de manières chronologiques et thématiques, avec si possible des illustrations ou des vidéos du vêtement porté et des explications quant au scandale qu'il a provoqué. On passe de modes loufoques aux réactions disproportionnées, et on découvre qu'au fil des époque les normes ont beaucoup évoluées. 

Petit extrait d'une livre de bonnes manières " L'être qui ne vient pas souvent à Paris ne sera jamais complètement élégant. " #ploucsdeprovince.


Ainsi, on revoit nos propres préjugés: Les hommes en robes et maquillés fut une norme, et les femmes portant des pantalons sont assez récentes !

Les Arts Décos exposent à la fois des tenues très anciennes et très modernes, des tenues très scandaleuses de défilé, tout comme la robe à fleurs de Cécile Duflot qui lui a valu d'être sifflée à l'assemblée nationale.


Vraiment, c'est une expo hyper intéressante et instructive. Je pensais flâner devant de belles tenues de créateurs, de Gaultier à Galliano, et au final j'ai appris énormément de choses.
Le seul bémol est la scénographie, toutes les parties ne sont pas bien placées et on peut facilement louper une thématique en pensant pouvoir la rejoindre alors que non.


Pour résumer, vous y trouverez des tenues historiques magnifiques, des archives, des tenues scandales, des expérimentation de créateurs, un manteau en poils de gorille et des chapeaux avec la totalité du corps d'un oiseau dessus, beaucoup de belles choses, des Stan Smith d'origine et des Stan Smith d'aujourd'hui, et peut être même qu'en sortant, vous dédramatiserez les codes de la mode d'aujourd'hui !

L'exposition est gratuite pour les moins de 26 ans.



 Belle journée à tous !

Lucie